Le mot de la fin

Pourquoi Genève?

CARE International a installé son Secrétariat général à Genève il y a près de deux ans. Si l'organisation a fait ce choix, c'est essentiellement pour se rapprocher de ses principaux partenaires internationaux dans les domaines de l'environnement, de l'aide humanitaire, de la santé et de la coordination entre ONG. En sa qualité de «capitale humanitaire», Genève réunit un large éventail d'intervenants et il est intéressant de noter à cet égard que si New York a toujours constitué un pôle central pour des questions d'ordre plus politique liées à la paix et à la sécurité internationales, Genève s'est davantage concentrée sur la dimension opérationnelle de la réponse humanitaire, laquelle constitue une priorité pour CARE.

Denis Caillaux, Secrétaire général, CARE International


Le GRID s'est tourné vers Genève dès le milieu de l'année 1985, séduit par la présence de nombreux organes des Nations Unies et par une proposition du canton de Genève visant à soutenir l'installation de l'un des deux centres du GRID. Nos activités ont ensuite bénéficié du soutien de l'administration fédérale et d'un partenariat avec l'Université de Genève, lequel a remporté un tel succès qu'il a été renouvelé à deux reprises, la dernière reconduction portant sur la période 2006-2009. D'autres organes et programmes du PNUE et de l'Université de Genève ont envisagé de recourir à cet accord de partenariat comme modèle éventuel à diverses propositions d'activités, par exemple en matière d'environnement et de diplomatie mais également dans le cadre d'une proposition de la Suisse visant à faire de Genève un nouveau «pôle» de l'environnement et du développement durable.

Ron Witt, PNUE/DEWA/GRID


Genève offre la possibilité unique de mettre en collaboration des individus issus de disciplines et d'établissements très divers et riches d'une expérience, d'un savoir-faire et d'un talent inestimables. Ce potentiel doit être davantage exploité.

Randall Harbour, Secrétaire exécutif du Réseau universitaire international de Genève


Bien que l'opération n'eût pas été indispensable du point de vue du déroulement des programmes, situer les Secrétariats des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm à la Maison internationale de l'environnement à Genève permet à ces derniers de partager des services administratifs et de collaborer sur des programmes présentant des objectifs communs.

Nik Kiddle, Mission de la Nouvelle-Zélande


Nombre d'organisations internationales, grandes ONG, sociétés et autres banques ont leur siège à Genève ou dans la région genevoise. Dans le domaine de l'environnement et du développement durable, il nous semble que ce potentiel de synergies doit être davantage exploité et que c'est un atout dont il faut tirer davantage parti en termes de stratégies ou d'actions communes en vue de promouvoir des modes de vie durables, y compris en matière de construction et de moyens d'existence durables. Grâce à sa situation stratégique au centre de l'Europe et à la neutralité suisse, Genève a énormément à offrir.

Luc Giraud-Guigues, Directeur des partenariats entreprises au WWF International


Genève abrite un très large éventail d'organisations internationales et d'organismes connexes dont certains, comme le PNUE/UniGe/IUHEI/UICN/UNITAR soutiennent la diplomatie environnementale et offrent des cursus et des formations dans le domaine de la diplomatie multilatérale. Genève constitue depuis fort longtemps un pôle central pour la diplomatie et les relations multilatérales et la ville peut compter sur le milieu universitaire pour appuyer, faire connaître et tirer parti de ce rôle et de cette position. Dans ce contexte, le choix de Genève pour ce programme de formation s'est tout naturellement imposé aux organismes impliqués. Frits Schlingemann, Conseiller principal du PNUE à Genève et membre du Comité scientifique du programme de formation à la diplomatie de l'environnement, Genève La santé publique a besoin d'un mouvement écologique. Les responsables de la santé, de l'environnement, du secteur privé et de questions liées par exemple au transport devraient pouvoir bénéficier d'une enceinte où dialoguer. Genève serait l'endroit idéal en la matière.

Dr Maria P. Neira, Directrice du département santé publique et environnement de l'OMS


Si des raisons essentiellement pratiques nous ont poussés à établir le Secrétariat du GEO à Genève - l'OMM nous ayant proposé de nous accueillir dans ses locaux -, nous avons également constaté que la ville occupait une excellente position «d'énonciation» sur le plan international. Genève représente en effet un concept unique. Elle incarne un idéal profond: celui d'intérêts partagés, d'une action collective et d'idéaux communs, à tel point qu'il me suffit de dire que le GEO a son siège à Genève pour que chacun comprenne les principes qui nous animent.

José Achache, Directeur du Secrétariat, Groupe des observations de la Terre


Genève doit montrer l'exemple en ce qui concerne la sensibilisation à l'environnement du milieu financier

Paul Clements-Hunt, Chef de section, Initiative financière du PNUE