Développement durable:
le social et l'environnement

UNECE

La Convention de la CEE-ONU sur l'eau et la santé

Dans la seule région de la CEE-ONU*, un nombre de personnes estimé à 120 millions n'ont pas accès à l'eau potable et à des systèmes adéquats d'assainissement, soit une personne sur sept, ce qui les rend vulnérables aux maladies liées à l'eau, comme le choléra, la dysenterie bacillaire, l'infection à E.coli, l'hépatite virale A et la typhoïde. Une eau plus propre et une meilleure hygiène permettraient d'éviter plus de 30 millions de cas de maladies liées à l'eau chaque année en Europe.

Le Protocole de 1999 sur l'eau et la santé, entré en vigueur en 2005, est le premier cadre juridique international visant à prévenir, combattre et faire reculer les maladies liées à l'eau en Europe. Pour atteindre ces buts, les Parties doivent fixer des objectifs nationaux et locaux concernant la qualité de l'eau potable, des eaux usées rejetées, ainsi que les niveaux de résultat des systèmes d'approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées.

Ce Protocole complète la Convention sur la protection et l'utilisation des cours d'eau transfrontières et des lacs internationaux, CEE-ONU 1992. Les fonctions de secrétariat pour le Protocole et de coordination de sa mise en oeuvre sont assurées en collaboration avec le Bureau régional pour l'Europe de l'Organisation mondiale de la santé. Ce dernier traite des aspects liés à la santé, les questions juridiques et de procédure incombant à la CEE-ONU. Ces deux institutions ont coparrainé la première réunion des Parties au Protocole qui s'est tenue du 17 au 19 janvier 2007 au Palais des Nations à Genève.

* Les États-Unis et le Canada sont aussi membres de la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe.

www.unece.org

UNECE Water ans Health Convention