Partenariats avec le secteur privé: l'eau

Dominic Waughray

Dominic Waughray, World Economic Forum

Dominic Waughray is Director and Head of the World Economic Forum's Environmental Initiatives.

Forum économique mondial / DDC / ALCAN et autres

S'attaquer à la crise de l'eau

L'insécurité de l'approvisionnement en eau augmente dans de nombreuses régions du monde. Il est par conséquent nécessaire de trouver un compromis entre les besoins liés au développement social et l'accès à l'eau salubre d'une part, et les besoins des industries qui dépendent de l'eau et qui peuvent entretenir la croissance économique, à une époque où les difficultés sont exacerbées par la diminution des ressources en eau, d'autre part. Les partenariats public-privé entre les entreprises, le gouvernement et les communautés constituent une solution utile et pratique, comme le souligne l'initiative genevoise du Forum économique mondial et les travaux du Gouvernement suisse avec Swiss Re.

Nous entendons souvent dire que la gestion de l'eau est le problème e plus grave auquel nous sommes confrontés en termes de ressources naturelles. En effet, rien ne peut se substituer à l'eau qui est essentielle à notre bien-être social, économique et environnemental. Les industries comprennent mieux aujourd'hui l'importance de s'attaquer à ce problème dans le cadre de leurs activités économiques associées à l'eau, et la nécessité d'engager les acteurs extérieurs à s'allier pour trouver des solutions.

En 2003, le Forum économique mondial a commencé à coopérer avec Alcan et la Direction suisse du développement et de la coopération (DDC) afin d'établir des partenariats multilatéraux pouvant jouer le rôle de tremplins neutres pour des projets novateurs liés à l'eau et des activités public-privé susceptibles de créer des synergies et de faciliter une élaboration efficace des projets.

Le secteur de l'eau souffre d'une pénurie de projets solides, durables et susceptible de bénéficier d'un soutien bancaire. L'expérience prouve que ce ne sont pas les fonds qui manquent, mais plutôt le courtage de projets mieux conçus. Certaines initiatives de collaboration entre le gouvernement et l'industrie portant sur la conception de tels projets ont été couronnées de succès. Toutefois ce processus peut s'avérer extrêmement complexe et exiger un temps considérable.

L'Équipe Environnement du Forum économique mondial s'est spécifiquement attelée à la tâche consistant à faciliter une collaboration plus efficace public-privé sur le problème de l'eau en Inde et en Afrique. Des réseaux de haut niveau relient aujourd'hui les partenaires du développement, les communautés, les institutions gouvernementales et l'industrie, et contribuent à faire baisser les coûts de transaction de telle sorte que toutes les parties puissent participer à l'élaboration de projets durables liés à l'eau et répondant aux besoins politiques des gouvernements, aux besoins économiques de l'industrie et, plus important encore, aux besoins sociaux des communautés. Le fondement de ces projets est clairement la rentabilisation des industries, mais ils doivent aussi s'inscrire visiblement dans le cadre plus large du développement social et s'intégrer dans les stratégies de développement économique à tous les niveaux.

Le Forum économique mondial encourage les organismes privés, publics et non gouvernementaux à réagir collectivement face aux grands problèmes de l'environnement dans le cadre d'une contribution aux Objectifs du Millénaire pour le développement.

En Inde, le Forum économique mondial a contribué à catalyser un partenariat entre l'Indian Business Alliance on Water (IBAW), l'Agency for International Development des États-Unis (USAID), le PNUD et la Confederation of Indian Industry (CII) afin d'établir des partenariats public-privé dans le domaine de l'eau. En Afrique du Sud, la Business Foundation du NEPAD (Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique), en partenariat avec le Forum économique mondial, a obtenu un succès similaire en facilitant l'établissement d'un réseau sud-africain de l'eau avec l'aide du Department of Water Affairs, d'associations des collectivités locales, d'organismes de développement et du secteur privé. Parallèlement à ces activités régionales, certains groupes industriels comprennent mieux aujourd'hui l'importance de l'eau et les risques associés à l'eau pour leurs activités économiques. Le Forum économique mondial aide ces industries à s'engager dans des champs d'activités spécifiques en rapport avec leurs intérêts. L'un d'entre eux, portant sur l'eau, l'agriculture et les activités économiques durables, sera mis en ouvre prochainement avec l'industrie agroalimentaire.

La consommation du secteur agricole représente environ 70% de la consommation totale d'eau dans le monde et l'incertitude est croissante concernant la disponibilité et la qualité de l'eau. Ceci représente un risque important pour les entreprises de la chaîne de valeur agricole, notamment les fabricants de produits alimentaires et de boissons. Dans un premier temps, les entreprises deviendront plus crédibles et montreront la voie à suivre en gérant judicieusement leur eau, en présentant les risques d'insécurité de l'eau à tous les acteurs et en identifiant les moyens d'élargir les projets. L'étape suivante consistera à coopérer avec des représentants du secteur public pour les sensibiliser à ce problème et identifier des mesures susceptibles d'encourager l'action en faveur d'une réforme du secteur de l'eau.

Il est bien évident qu'aucun acteur agissant seul ne pourra résoudre le problème de l'eau tel qu'il se présente au niveau mondial. Le Forum économique mondial et ses partenaires locaux montrent les avantages des partenariats multilatéraux et reste fermement convaincu que la collaboration est la clé qui permettra de relever les défis complexes liés à l'eau.

Le Forum économique mondial a catalysé 89 les partenariats public-privé en Afrique du Sud et en Inde pour lutter contre des problèmes de gestion de l'eau de plus en plus graves.

www.weforum.org