Partenariats avec le secteur privй:
la gestion des dйchets

Marco Buletti

Marco Buletti, Office fйdйral de l'environnement

Marco Buletti, titulaire d'un doctorat et gйologue de formation, est Prйsident du Groupe de travail sur les tйlйphones portables de la MPPI. Employй par l'Office fйdйral de l'environnement, il travaille en tant que Responsable de section adjoint au sein de la division Gestion des dйchets et matiиres premiиres.

Convention de Bвle /
Fabricants de tйlйphones portables et opйrateurs telecom

La gestion des dйchets liйs aux tйlйphones portables

А l'heure oщ de nouveaux biens de consommation dйferlent sur l'ensemble de la planиte, les йnormes quantitйs de dйchets йlectroniques produits dans le monde posent un problиme de plus en plus aigu: de fait, tous les ans, 20 а 25 millions de tonnes d'йquipements йlectroniques obsolиtes et d'ordinateurs mis au rebut sont produites, constituant autant de sources de dйchets contenant notamment du plomb, du cadmium et du mercure, ainsi que diffйrents mйtaux prйcieux. Lancйe en Suisse, la Mobile Phone Partnership Initiative (MPPI) s'emploie а trouver des solutions йcologiquement rationnelles pour gйrer ce flux de dйchets, dans l'espoir de les appliquer йventuellement а d'autres biens de consommation obsolиtes, comme des batteries de voiture au plomb, des ordinateurs ou d'autres йquipements йlectriques et йlectroniques.

L'initiative pour un partenariat sur les tйlйphones portables (MPPI) constitue un projet pilote. Il s'agit en effet de la toute premiиre entente entre les secteurs privй et public inscrite dans le cadre de la Convention de Bвle sur le contrфle des mouvements transfrontiиres de dйchets dangereux et de leur йlimination (dont le secrйtariat se trouve а Genиve). Nous comptons parmi nos partenaires des opйrateurs de tйlйcommunications, des fabricants, des entreprises de remise а neuf de tйlйphones portables, des sociйtйs de recyclage, des associations et des ONG, ainsi que des reprйsentants de gouvernements de pays dйveloppйs, en dйveloppement et en transition.

Cette initiative a pour objectif global de veiller а la gestion йcologiquement rationnelle de tйlйphones portables usagйs ou en fin de vie. Elle vise par ailleurs а faire de ce projet pilote un outil d'enseignement et а ce qu'il serve d'йventuel fondement а d'autres partenariats. L'initiative a йgalement pour ambition de faire figurer la question des йquipements йlectriques et йlectroniques mis au rebut parmi les grandes prйoccupations internationales en matiиre d'environnement.

C'est Philippe Roch, alors directeur de l'Office fйdйral de l'environnement, qui lanзa cette initiative en sa qualitй de Prйsident de la Confйrence des Parties а la Convention de Bвle. Le partenariat fut approuvй en dйcembre 2002, lorsque 12 fabricants signиrent une dйclaration prйvoyant l'йtablissement d'un partenariat durable avec la Convention de Bвle en vue de mettre en place et de promouvoir la gestion йcologiquement rationnelle des tйlйphones portables usagйs ou en fin de vie, en collaboration avec d'autres parties intйressйes. En juillet 2005, trois opйrateurs de tйlйcommunications signиrent йgalement cette dйclaration.

А l'origine, cette initiative de partenariat est partie du constat qu'un nombre de plus en plus important de tйlйphones portables йtait mis au rebut aprиs de trиs courtes pйriodes d'utilisation, alors mкme qu'ils sont conзus et fabriquйs pour durer plusieurs annйes. Le plus souvent, ces tйlйphones portables usagйs ou en fin de vie sont jetйs parmi les dйchets ordinaires et finissent dans des sites d'enfouissement. Or, ce mode d'йlimination des dйchets signifie que des mйtaux prйcieux (de type cuivre, or et platine) ne sont pas rйcupйrйs pour кtre recyclйs. Qui plus est, les tйlйphones portables contiennent des matйriaux particuliers, par exemple, des substances ignifugeantes susceptibles de nuire а la santй et а l'environnement, s'ils ne sont pas dйtruits ou recyclйs de faзon йcologiquement rationnelle. Par ailleurs, mкme si elle met en concurrence rйcupйrateurs et fabricants d'origine, la remise а neuf des tйlйphones portables peut permettre de prolonger leur durйe de vie; or dans ce domaine, on s'accorde а reconnaоtre que les procйdйs de rйparation et de remise а neuf employйs doivent кtre а la pointe de la technologie. La question des dйchets provenant de tйlйphones portables mis au rebut est par consйquent fondamentale.

L'association GSM - association professionnelle internationale regroupant des opйrateurs et fournisseurs de rйseaux mobiles - compte quelque 700 opйrateurs rйpartis dans prиs de 210 pays et territoires et ses membres offrent leurs services а plus de 2 milliards d'abonnйs du monde entier, ce qui reprйsente а peu prиs 80% des tйlйphones portables en circulation sur la planиte. Or, selon cette association, plus de 40 pays ont mis en place des opйrations de valorisation, toutes reposant au dйpart sur des initiatives bйnйvoles. Pourtant, compte tenu du nombre de combinйs en circulation, les problиmes d'organisation peuvent se rйvйler gigantesques.

Quatre ans aprиs le lancement de l'initiative, plusieurs directives ont йtй publiйes par la MPPI. Aujourd'hui, des entreprises spйcialisйes dans la remise а neuf et le recyclage mettent а l'йpreuve les directives relatives а leur domaine d'activitй. Parallиlement, des opйrateurs de tйlйcommunications et des fabricants ont acceptй de tester des systиmes de collecte dans certains pays en dйveloppement et autres pays а йconomie en transition afin de dйterminer ce qui fonctionne ou non, de faзon а ce que le systиme puisse кtre amйliorй ou modifiй selon les besoins.

Sensibiliser aux problиmes liйs aux tйlйphones portables usagйs ou en fin de vie et а la faзon de mettre en place des programmes de collecte, de remise а neuf et de recyclage йcologiquement rationnels constitue un autre pilier de cette initiative de partenariat public-privй. Grвce а des ateliers et а des activitйs du mкme type, la MPPI йlabore une stratйgie visant а atteindre les dйtaillants et le grand public, consciente du fait qu'une seule et unique formule ne saurait кtre appliquйe а l'ensemble des parties concernйes.

Йlaborer ce programme fut incontestablement un processus riche en enseignements. D'un cфtй, certaines ONG ont participй aux dйbats en avanзant un trиs grand nombre de prйoccupations environnementales. De l'autre, les fabricants et les fournisseurs ont eu tendance а placer en tкte de leurs prйoccupations leurs intйrкts et les consйquences commerciales de certaines mesures. Enfin, certains gouvernements ont considйrй que seule une lйgislation permettrait de rйsoudre les problиmes. Faire en sorte que la MPPI constitue un instrument efficace permettant de mettre en oeuvre une action commune fructueuse nous a donnй l'occasion d'apprendre а rйpondre а ces prйoccupations environnementales, de mieux jauger les rйalitйs commerciales et d'admettre que lйgifйrer n'est pas toujours la solution la mieux adaptйe. Il s'agit d'un processus d'apprentissage qui se poursuit dans le cadre de ce partenariat public-privй.

La MPPI offre une tribune de dialogue entre gouvernements, entreprises de rйparation et de recyclage, associations professionnelles, organismes oeuvrant а la protection de l'environnement, fabricants et opйrateurs de tйlйcommunications responsables de 80% des tйlйphones portables en circulation dans le monde.

www.basel.int