Alliances entre organisations internationales

Janos Pasztor

Janos Pasztor, Directeur, Secrйtariat du GGE, Genиve

Janos Pasztor, ressortissant hongrois, a йtй nommй responsable du Secrйtariat du Groupe de la gestion de l'environnement (GGE) en 2007. Il est entrй а la Confйrence des Nations Unies sur l'environnement et le dйveloppement en 1990 et, а partir de 1993, il a occupй des postes а responsabilitй auprиs de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Groupe de la gestion de l'environnement (GGE)

Un environnement - vers «une seule ONU»

Une approche novatrice de la coordination des initiatives liйes а l'environnement a dйjа tracй de nouvelles voies depuis 2003 et son champ d'action devrait encore s'йlargir.

Si les diffйrents organismes, fonds et programmes des Nations Unies recherchent des solutions aux problиmes environnementaux, l'un d'entre eux, le PNUE, se consacre exclusivement а l'environnement. Cependant, indйpendamment de sa taille et de son budget, le PNUE ne saurait, а lui seul, s'affronter а tous ces problиmes. Il doit donc collaborer concrиtement avec les autres agences onusiennes pour garantir la mise en oeuvre cohйrente de ses activitйs en faveur de l'environnement - fondйes sur des йvaluations sйrieuses - et exploiter au mieux ses ressources limitйes.

En 1998, l'Assemblйe gйnйrale des Nations Unies - consciente de la nйcessitй de renforcer la coopйration et de mieux coordonner l'action environnementale, et forte de son expйrience avec les mйcanismes de coordination liйs а l'environnement - dйcida de crйer le Groupe de la gestion de l'environnement (GGE). L'ensemble des organismes, des fonds et des programmes de l'ONU, ainsi que les conventions multilatйrales sur l'environnement en sont membres, sa prйsidence йtant assurйe par le Directeur exйcutif du PNUE. Le GGE a pour vocation de privilйgier la coopйration dictйe par un intйrкt ou un thиme particulier entre les organisations concernйes, plutфt que la coordination traditionnelle, le but visй n'йtant pas la coordination en tant que telle, mais la rйsolution participative des problиmes. Il en rйsulterait donc une meilleure coordination.

Le Secrйtariat du GGE a йtй йtabli par le PNUE en 2003 а Genиve. Plusieurs exercices de gestion des enjeux ont йtй mis en route, avec succиs pour certains, par exemple, la rationalisation des obligations en matiиre de prйsentation de rapports entre les conventions relatives а la diversitй biologique, ou la coopйration а l'йchelle de l'ONU en matiиre de produits chimiques. D'autres exercices sont en cours, notamment l'йlaboration de directives pour des achats plus respectueux de l'environnement au sein de l'ONU. Le GGE est en train de faire l'inventaire de «qui fait quoi en matiиre d'environnement» au sein des Nations Unies.

Le Groupe de la gestion de l'environnement est en train d'йtablir une solide plate-forme de mise en rйseau dans le domaine de l'environnement.

Le GGE a dйjа ouvert une nouvelle voie mais il lui reste а exploiter toutes ses possibilitйs: pour traiter et rйsoudre plus de problиmes et pour encourager ses membres а s'engager davantage dans la gestion des enjeux pour l'environnement. Une convergence d'йvйnements est en train de prйparer une relance du GGE, notamment:

Le GGE peut faire toute la diffйrence et il le fera. Pour y parvenir, il doit кtre considйrй comme un outil prйcieux par ses membres dans la rйalisation des objectifs de leurs organismes respectifs, plutфt par la valeur ajoutйe de la coopйration qu'en agissant chacun pour soi. Un йlйment dйterminant а cet йgard sera la crйation d'une solide plate-forme de mise en rйseau associйe а un systиme d'йchange d'informations, une plate-forme qui sera en mesure de tenir les membres informйs, mais qui aura aussi pour vocation de communiquer et de collaborer avec d'autres acteurs, bien au-delа de la famille des Nations Unies.

Il faut que le GGE puisse dйfinir les enjeux stratйgiques qui concernent ses membres, et les domaines dans lesquels une coopйration s'impose. Il devra aussi avoir une action concrиte afin de rйsoudre les problиmes rapidement, de produire des rйsultats, par exemple une ONU «neutre en carbone» dans un avenir proche. Enfin, tout cela doit aboutir а une action cohйrente menйe par les diffйrentes agences onusiennes а l'йchelle des pays.

www.unemg.org