Alliances entre organisations internationales:
la sécurité

PNUE / OCHA et PNUE

Branche post-conflit et gestion des catastrophes

Lors du conflit de juillet et août 2006 qui a sévi au Liban et en Israël, le Groupe mixte PNUE/OCHA sur l'environnement a été appelé à entamer des activités de surveillance de l'environnement avant même la fin du conflit; par la suite, le gouvernement a demandé à la Branche post-conflit et gestion des catastrophes du PNUE de reprendre le flambeau. Les travaux ont été menés en coopération étroite avec le ministère de l'Environnement et des organismes internationaux, tels que l'Union européenne et l'Union mondiale pour la nature (UICN), le but étant de créer un Centre d'opération et de coordination en cas de marée noire. Une équipe du PNUE a visité plus de 100 sites dans l'ensemble du pays et a prélevé quelque 200 échantillons de sols, eaux de surface et souterraines, poussière, cendres, eau de mer, sédiments et animaux marins. Elle a recommandé l'adoption de mesures de protection de l'environnement, et les données ainsi réunies ont été incorporées à la collecte mondiale d'informations sur les impacts des conflits armés sur l'environnement réalisée par le PNUE.

Informations fournies par Henrik Slotte, Chef, Branche post-conflit et gestion des catastrophes, PNUE.

postconflict.unep.ch